Douala Music'Art Festival - DOMAF
DOUALA MUSIC'ART FESTIVAL
 

#DOMAF, DEMAIN C'EST HIER !

Du 10 au 13 Novembre 2022, La ville de DOUALA vibrera de nouveau aux rythmes de concerts de MUSIQUE, des spectacles de DANSE, des défilés et des performances de MODE, des expositions et des restitutions de chef d'oeuvre en ARTS VISUELS. LE DOUALA MUSIC'ART FESTIVAL c'est également un street-market de divers produits dérivés du lifestyle urbain, patrimoniale et connecté: streetwear, streetfood, art pictural, etc.

VIDEOS

 
DOMAF TREMPLIN HIP-HOP By ORANGE PULSE

DOMAF TREMPLIN HIP-HOP 2022 by Orange Pulse

Fort de notre ADN Hip-Hop, le DOMAF (anciennement DOUALA HIP-HOP FESTIVAL) reste cette plateforme qui révèle les talents de la musique urbaine à venir ; grâce à notre plateau « découvertes » devenu un rendez-vous à chaque édition.
Pour la célébration des 11ans du Festival, nous organisons un concours national de RAP et de CHANT. Les 6 meilleurs candidats participeront à la finale sur la scène du festival du 10 au 13 novembre 2022.

Voir tous les candidats

NOTRE HISTOIRE


Au regard de son père, Elle est droite comme i
A l'image de la mère, Elle est belle comme vie
Au contact de ses frères, Elle est fleur comme lys

Droite, fleur, belle ... Elle ne se cache pas du passé
Le voyant d'un regard futuriste mais pas pressé
Tête haute, rassurée, mais jamais masquée
HIER ... Elle le voit, Elle l'assume et Fier ... Elle le porte

Droite, fleur, belle ... Elle prépare l'avenir
Le voyant d'un regard ancestral et pas pour en finir
Sereine, claire, royale et marquée de symétrie
DEMAIN ... Elle le voit, Elle l'assume et Fier ... Elle le porte

Elle ne doute plus, Elle sait ... DEMAIN C'EST HIER !

Bienvenue à la 11e édition du DOUALA MUSIC'ART FESTIVAL

Depuis 2011 ...

Il a fallu du temps, comme disait un grand homme de chez nous
Il y a eu des bastonnades dans nos vies, comme cette entrepreneur(e) de chez nous
Les années ont passé, de l'eau a pu couler sur les ponts que nous avons construis pour nous

De la culture du HIPHOP à la découverte de soi
De la découverte de soi à l'exploration du monde en émoi
De l'exploration du monde au retour chez moi

Ô CHEZ MOI,
qu'il est grand, qu'il est beau
que ses contrées sont belles, que ses peuples tiennent au drapeau
que ses traditions sont fortes, que sa créativité porte le flambeau

CHEZ TOI, CHEZ MOI, CHEZ NOUS
Que notre CULTURE soit
Que notre PATRIMOINE vive
Que le monde la découvre

Pour s'ouvrir au monde, il fallait avoir quelque chose de solide, de crédible, d'authentique, de vrai à offrir ... Et Il n y a rien de plus vrai que sa propre identité, nous l'avions compris.

La jeunesse camerounaise a marqué son besoin d'exprimer toute l'étendue de sa culture, de son patrimoine. Nous l'avions compris et c'est ainsi que le Douala Hiphop Festival est devenu le DOUALA MUSIC'ART FESTIVAL. Nous n'avons pas perdu notre casquette de culture Hiphop, mais pour la rendre plus authentique, un retour aux sources s'imposait.
Sur scène, nous avons eu un plateau BIKUTSI, un plateau HIPHOP, Une soirée MBOKO et un vibrant hommage à la musique de nos aînés. Les artistes Toto Guillaume, San Fan Thomas et Cheick Tidiane Seck nous ont honoré de leur présence.

Toujours pas de sponsors officiel à l'horizon mais curieusement, l'équipe de passionnés que nous sommes ne fait que s'aggrandir. Les bénévoles, les mécènes, les médias se voient convaincu peu à peu par notre démarche culturelle et artistique.

L'art et la musique pour véhiculer les valeurs de notre société, le vivre ensemble et du développement par la CULTURE ont raisonné très fort cette année 2018.

Une jeunesse fière, une jeunesse ouverte sur le monde, une jeunesse qui veut compter et agir par sa créativité, une jeunesse authentique ... le message est devenu clair à nos yeux ! 2019 montrera la nouvelle direction ...

Le festival grandissait, on entendait parler du Douala HipHop Festival au delà des frontières camerounaises !

Il y a 7 ans personne ne pouvait y croire, mais des artistes étrangers (Congo, Benin, Tchad, Canada...) ont souhaité participer au festival. Le brassage des cultures faisant parti de l'ADN du HIPHOP, nous n'avons pas manqué à notre devoir. Plus de 60 artistes se sont succédés sur la scène, parmi lesquels 11 artistes venus de l'étranger.

Notre créativité et notre époque s'exprimaient à travers le StreetWear Market, la Street Dance, Le Graffiti, Le Design Graphique et les nombreux Ateliers organisés!

malgré l'injustice dont nous avons fait les frais et qui a donné lieu à la délocalisation du site du festival dès le premier jour, nous sommes restés debout !

La jeunesse est une force pour un pays, nous voulions le crier haut et fort.

La jeunesse est joyeuse et créative, nous voulions le montrer. Chaque jeune est un talent, chaque jeune a besoin d'être guidé. Il fallait leur montrer la voix, nous avons choisi Boudor comme la légende et San Fan Thomas comme le parrain. S'INSPIRER ... TOUJOURS !

Nous avons eu sur le plateau DECOUVERTE cette année là, l'artiste TENOR ... la suite vous la connaissez !

Cette année marquée par les attaques térroristes au Nord du Cameroun, nous voulions montrer à la jeunesse camerounaise l'importance du travail et de la liberté à travers l'expression de la culture HIPHOP.

Nous avons décidé d'être parrainé par des personnalités qui ont contribué de manière efficace à l'essor de la musique camerounaise et dont la jeunesse devrait s'inspirer : nous avons eu l'honneur d'avoir les têtes brulées comme parrain.

Il fallait raviver la flamme et montrer le chemin à suivre ... Le développement culturel par le HIPHOP était au coeur de nos thématiques. Nous avons commencé à célébrer nos légendes. Nous avons introduit des ateliers de sensibilisations aux metiers de l'industrie de la musique.

Sur scène on a eu Sangoa Mboa, Maahlox, Daphne, Magasco, Spido et beaucoup d'autres découvert au festival et qui ont connu du succès par la suite.

Toujours pas de sponsors aux environs. Nous avions toujours à coeur de faire vivre cet espace où la jeunesse camerounaise pouvait exprimer toute sa créativité.

C'etait difficile, très difficile cette année 2013 ... mais on l'a fait !

Cette année, on a eu Sissongho MC, Izmo, Jovi, Reniss, Adango, Mr Sto, Wanyo et d'autres ...

Ignoré des médias traditionnels, il fallait se faire entendre. On voulait montrer la beauté de nos arts, la beauté de cette culture HIPHOP ... La 2e édition a vu le jour !

Sur scène on a eu VBH, les Clés Son of God, Hobskur, Bonzini, Stone, Jovi, Kastra et d'autres jeunes talents.

Par amour pour la CULTURE HIPHOP, le festival voit le jour. Que des volontaires et des bénévoles avec une seule envie : EXPRIMER SON ART, SA CREATIVITE !

Plus de 20 artistes sur une scène montée des mains propres de ceux-ci ! De Jovi à Valsero en passant par krotal, Terror, Ivée, Izmo et pleins d'autres.

Il fallait le faire, on l'a fait ...