La Colonne Pascale, la tige incomprise de Shell New Bell

0 Partages

Crédits Photo : Roberto Paci Dalò

La ville de Douala possède des œuvres d’art particulières. Au lieu-dit, Shell New Bell, se trouve la Colonne Pascale. Il s’agit d’une œuvre d’art public permanente réalisée par Pascale Marthine Tayou et inaugurée en 2010.

la Colonne Pascale est une ligne dynamique qui s’élève dans le ciel, et qui mesure 12 mètres de haut et constituée d’une superposition de 76 casseroles et 38 couvercles. Souvent présentée à tort comme une longue tige, l’œuvre est pourtant la représentation de marmites en émail dont les ménagères se servaient dans le passé pour préserver la nourriture et la boisson.

Avec son empilement de marmite, cette longue tige est située à New Bell, un quartier très animé à Douala, cette oeuvre est composée de marmites en émail. Les marmites autrefois utilisées dans les villages pour cuisiner ou conserver de la nourriture ou des boissons. La marmite qui est un symbole africain, renvoie évidemment à la nourriture mais aussi à la convivialité, au repas en famille, à la joie de vivre qui est une des caractéristiques principales liées aux pays Africains.

Controverse

Commandée par Doual’art lors du Salon Urbain de Douala, SUD 2010, L’œuvre est devenue objet de débats et de tensions des résidents locaux. Les controverses dépendaient à la fois de la position physique de la Colonne Pascale, liée à des événements historiques (la place était l’épicentre des émeutes qui ont conduit à l’indépendance du pays), et pour son interprétation symbolique, puisque, selon de nombreuses personnes l’œuvre d’art mettait en évidence la pauvreté de New Bell.

Crédits Photo : LARD BUURMAN

0 Partages