Le réalisateur camerounais Regis TALLA n’est plus … retour sur son parcours

0 Partages

Il y a quelques jours la grande famille artistique et cinématographique camerounaise perdait l’un de ses plus fidèles soldat. Regis TALLA qui se faisait souvent appeler « THE BRAND » n’est plus …

Il était connu dans le milieu de la musique urbaine camerounaise pour les nombreux clips réalisés pour le compte de différents artistes rappeurs/chanteurs. Pour beaucoup il a été le premier à leur offrir une image professionnelle et très souvent au prix de rien. Il croyait au talent, il avait le cœur sur la main et était un fervent défenseur du « tous pour un et un pour tous ».

Il sera inhumé le Samedi 22 avril au village Bandjoun.

Son cursus académique & scolaire

• 2012, Sélection officielle au Berlinale talent campus, Berlin, Allemagne.

• 2011, Atelier de formation One fine day’s film in Africa, Nairobi, Kenya.

• 2009, Diplôme de directeur de production, centre de formation et de production audiovisuel LN international (Goethe Institut), Yaoundé.

• 2007, Formation en écriture de scénario, Tropic films, Gérard Désiré Nguele, Douala.

• 2005-2006, Étude universitaire en économie et gestion, université de Yaoundé II soa.

• 2004, Baccalauréat série D, lycée classique de Bafoussam.

  • CEPE  à Yaoundé
  • BEPC Lycée bilingue d’Edéa
  • PROBATOIRE Lycée bilingue de Nkongsamba

Expérience professionnelle

• 2013 Cofondateur de Nassara Agency, agence de production d’images

• 2009-2012, Réalisateur à NS Pictures, société de production audiovisuel

• 2008-2009, Contrôleur de stock à Afrique construction, Douala.

Réalisations

• Spots publicitaires, Société Générale Cameroun (Monifone), Mucadec, Wikipedia, Orange CamerounGoethe Institut

• Court métrage, African lady show 2011, Vitr’in 2013, Ah Moni 2016

Écritures de scénarios

• Fictions Une photo au parc 2010, Bonne nouvelle 2008, Le silence d’une mère 2007, African lady show 2011, Vitr’in 2013, Ah Moni 2016

Directions de production

La salle trois 2010, de Lambert Ndzana, Colette 2012, de Sarah Dauphiné Tchouatcha, Mami Wata 2012, de Ghislain Amougou, A l’école de Sumégné 2014, de Sarah Dauphiné Tchouatcha.

Sélections festivals

Colette : Miss Me Binga2012, Yaoundé, Cameroun.

Vitr’in: Festival de court métrage de Douala 2013, Fespaco 2014, Ouagadougou, Burkina Faso, Zanzibar International Film festival 2015, Tanzanie, AFRIFF 2015 Lagos, Nigéria

A l’école de Sumégné: Festival international de film sur l’art 2015, Montréal, Canada, Art City short film 2015, Buéa.

Prix

Vitr’in: Festival de court métrage de Douala 2013, prix de la meilleure direction photo et artistique

0 Partages